COVID-19 et animaux de compagnie

image_covid-19_animaux_compagnie_florence_dellerie

TEXTE COMPLET

Covid-19 et animaux dits “de compagnie” : faisons le point

1 – Remise en contexte

Depuis l’émergence du coronavirus SARS CoV-2, responsable de la maladie Covid-19, certaines personnes vivant avec d’autres animaux (chats et chiens, notamment), craignent que ces derniers puissent être infectés et/ou puissent transmettre ce virus aux humains.

On constate donc depuis l’intensification de la propagation de la Covid-19 une augmentation des abandons de chats et de chiens. Les refuges dédiés à l’accueil des animaux dits “de compagnie” étant fermés au public à cause des mesures de confinement, la situation de très nombreux animaux est critique : les vagues d’abandons se traduisent inévitablement par des vagues de mises à mort dans les fourrières.

2 – Attention aux fakenews (fausses informations)

On peut lire un peu partout qu’un chien aurait été infecté à Hong Kong, ce qui serait la preuve que les animaux dits “de compagnie” peuvent attraper ce virus, et potentiellement le transmettre aux humains.

Mais cette conclusion est erronée, comme le rappelle l’ANSES : “Si le génome du virus a été détecté dans les cavités nasales et orales d’un chien au contact d’un patient infecté à Hong Kong, la détection du génome n’est pas une preuve suffisante pour conclure à une infection de l’animal. Une contamination passive n’est pas à exclure, notamment du fait de la survie possible du virus sur une muqueuse humide sans nécessairement s’y répliquer.”

3 –  La position de l’OMS (Organisation mondiale de la santé)

Dans ses communiqués officiels, l’OMS rappelle que : “À ce jour, rien ne prouve que les animaux de compagnie, tels que les chiens ou les chats, peuvent transmettre la COVID-19. La maladie se transmet principalement par les gouttelettes expulsées par les personnes infectées quand elles toussent, éternuent ou parlent.”

Toutes les sources scientifiques concordent à ce sujet. Il y a actuellement consensus sur cette question.

Rien ne permet de penser que les animaux qui vivent à nos côtés puissent transmettre la Covid-19. Méfions-nous des fakenews, et prenons soin des individus dont nous sommes responsables.

SOURCES 

Questions / Réponses de l’OMS
Position de l’ANSES
Communiqué de la SPA
« Le cas du premier chien testé positif au coronavirus » (Futura Santé)