Soja et véganisme

vegan_soja_dellerie

TEXTE COMPLET

Les véganes mangent du soja. N’est-ce pas mauvais pour la santé ou l’environnement ?

1 – Qu’est-ce que le soja ?

Le soja (Glycine max) est une plante annuelle de la famille des légumineuses, cultivée depuis environ 5000 ans.

2 – Les véganes ne mangent pas forcément du soja

Le soja est pratique, car il permet de réaliser une grande quantité de préparations et se trouve sous de multiples formes (jus, crème, morceaux hachés, émincés, graines grillées, tofu, etc.). Mais les véganes, comme n’importe qui d’autre, peuvent s’en passer totalement.

3 – Concernant la santé humaine

Le soja est intéressant d’un point de vue nutritionnel, mais il n’est pas “miraculeux”. Il est riche en protéines (il en contient jusqu’à 40%) ; en glucides, lipides, vitamines A et B, phosphore, potassium, calcium, magnésium, zinc et fer. Les personnes non véganes évoquent souvent, de manière négative, les phytoestrogènes contenus dans le soja. Or, les phytoestrogènes ne sont pas des œstrogènes. Le lait maternel d’origine animale, quant à lui, contient de vrais œstrogènes, notamment l’hormone sexuelle œstradiol 17-β. Il n’existe aucun élément fiable montrant qu’une consommation modérée de soja soit néfaste à la santé humaine.

4 – Concernant l’environnement, la déforestation, les OGM

Les produits à base de soja couramment consommés en France (tofu, jus ou crème de soja, etc.) sont majoritairement cultivés en agriculture biologique à partir de soja cultivé en Europe (Sud-ouest de la France, Italie…), et ne provoquent pas de déforestation. Ils sont toujours sans OGM.

En revanche, environ 90% de la production mondiale de soja est destinée à l’alimentation des animaux “d’élevage”. Les plus grand-e-s consommateurs/rices de soja ne sont donc pas les personnes véganes, mais les personnes qui mangent des animaux et consomment du lait maternel animal. Ces personnes consomment indirectement ce soja, dont 77% est OGM, provenant de pays dans lesquels cette culture provoque une déforestation alarmante (Brésil, Argentine…) et créé conflits sociaux, inondations et autres problèmes écologiques.

5 – En conclusion

Les critiques au sujet du soja sont souvent formulées par des personnes qui l’associent au véganisme et souhaitent conserver leurs pratiques spécistes. Le soja n’est ni un aliment magique, ni un aliment dangereux. Il est à consommer avec modération, comme l’eau, le chou rouge ou les pommes de terre, par exemple. Bon appétit !

Le soja n’est pas un aliment miracle. Mais il peut faire partie, sans aucun problème, d’une alimentation saine.

SOURCES ET INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES

– Informations générales sur le soja (liste de sources en fin d’article)
https://fr.wikipedia.org/wiki/Soja

– Composition nutritionnelle détaillée du soja sous diverses formes (Table Ciqual, réalisée par l’Anses) : https://pro.anses.fr/TableCIQUAL/  (écrivez « soja » dans la barre de recherche par nom).

– Soja mondial à 77% OGM (International Service For The Acquisition Of Agri-Biotech Applications)
http://www.isaaa.org/resources/publications/briefs/41/pptslides/default.asp

– Qualité reconnue des préparations infantiles à base de soja (Journal Of Nutrition)
http://jn.nutrition.org/content/134/5/1220S.long