L’Effet Dunning-Kruger

image_effet_dunning_kruger_methodologie_florence_dellerie
TÉLÉCHARGER LE DOCUMENT EN HD (.pdf, 9 Mo) :
L’effet Dunning-Kruger (F. Dellerie 2020)

TEXTE COMPLET

-> L’effet Dunning-Kruger (ou effet de surconfiance*) est un biais cognitif décrit par les psychologues David Dunning et Justin Kruger dans un article publié en 1999 dans Journal of Personality and Social Psychology.

-> Il y apparaît, à travers 4 études, que moins une personne est compétente, plus elle a tendance à surestimer ses compétences, et dans une moindre mesure que les personnes les plus compétentes ont tendance à sous-estimer leurs  compétences. Attention : les personnes les moins compétentes ne s’estiment pas meilleures que les plus compétentes, mais meilleures qu’elles le sont réellement elles-mêmes.

Cet article suggère aussi que :

-> Tout le monde estime être au-dessus de la moyenne (50e centile sur le schéma ci-contre).

->  Les personnes les moins compétentes ne parviennent pas à reconnaître la compétence des personnes réellement compétentes.

-> Les personnes les moins compétentes peuvent s’auto-évaluer plus précisément en renforçant leur métacognition, c’est-à-dire la connaissance de leurs propres processus mentaux.

-> Sans connaissances minimales dans le domaine testé, il n’y a pas de surestimation de la performance : ce sont ces connaissances minimales qui suggèrent à l’individu qu’il est capable de produire des réponses correctes.

-> En médecine, ce biais est aussi à l’origine d’erreurs de diagnostic (Berner & Graber, 2008). Des travaux montrent par ailleurs que les personnes connaissant le moins bien les causes de l’autisme sont aussi les plus  susceptibles d’être dans une situation de surconfiance dans ce domaine ; tendance elle-même associée à une plus grande opposition à la vaccination obligatoire et à une confiance supérieure accordée à des personnes non-expertes – des célébrités, par exemple – dans la vie politique (Motta, Callaghan & Sylvester, 2018).

-> La connaissance de cet effet peut être utile pour cultiver une certaine humilité épistémique.

—————————
*Cette dénomination peut prêter à confusion dans la mesure où elle néglige la sous-estimation de leurs compétences par les personnes les plus compétentes, en n’évoquant que la surestimation (la surconfiance, donc) des personnes les moins compétentes. Pour prendre en compte l’ensemble des effets décrits par Dunning et Kruger, on pourrait donc plutôt parler d’effet de mésestimation des compétences, par exemple.

——–
SOURCES & INFOS COMPLÉMENTAIRES

Kruger J, Dunning D., Unskilled and unaware of it: how difficulties in recognizing one’s own incompetence lead to inflated self-assessments, J Pers Soc Psychol., 1999 :
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/10626367

Note rigolote : dans la conclusion de l’étude originelle, les auteurs énoncent, fort à propos, l’inquiétude suivante : “cet article peut contenir des erreurs de logique, une méthodologie perfectible, ou une mauvaise communication. Assurons nos lecteur·rices que dans la mesure où cet article est imparfait, ce n’est pas un péché que nous avons commis sciemment.”

——–
VULGARISATION

– Page Wikipédia L’effet Dunning-Kruger
– Balado SC², épisode #224 – L’Effet Dunning-Kruger, par Nicolas Gauvrit, 2013

– Article de Sceptom, Ce qu’est l’Effet Dunning-Kruger et ce qu’il n’est pas, 2014

– Article de Science Pop, L’effet Dunning-Kruger, 2016

– Vidéo de Raisonnance, L’effet Dunning-Kruger, 2016

——–
ÉTUDES SCIENTIFIQUES

D Dunning, K Johnson, J Ehrlinger, & J Kruger, Why People Fail to Recognize Their Own Incompetence, 2003

Burson, K. A., Larrick, R. P., & Klayman, J. (2006). Skilled or unskilled, but still unaware of it: How perceptions of difficulty drive miscalibration in relative comparisons. Journal of Personality and Social Psychology, 90(1), 60–77. https://doi.org/10.1037/0022-3514.90.1.60

Krueger, J., & Mueller, R. A. (2002). Unskilled, unaware, or both? The better-than-average heuristic and statistical regression predict errors in estimates of own performance. Journal of Personality and Social Psychology, 82(2), 180–188. https://doi.org/10.1037/0022-3514.82.2.180

Hodges B, Regehr G, Martin D, Difficulties in Recognizing One’s Own Incompetence: Novice Physicians Who Are Unskilled and Unaware of It, Academic Medicine: October 2001 – Volume 76 – Issue 10 – p S87-S89

Motta M, Callaghan T, Sylvester S, Knowing less but presuming more: Dunning-Kruger effects and the endorsement of anti-vaccine policy attitudes, Soc Sci Med., 2018
« Plus d’un tiers des répondants de notre échantillon pensaient en savoir autant ou plus que les médecins (36%) et les scientifiques (34%) sur les causes de l’autisme. Notre analyse indique que cette confiance excessive est la plus élevée parmi ceux qui ont un faible niveau de connaissances sur les causes de l’autisme et ceux qui ont un niveau élevé d’approbation de la désinformation. De plus, nos résultats suggèrent que cette confiance excessive est associée à l’opposition à la politique de vaccination obligatoire. L’excès de confiance est également associé à un soutien accru au rôle que les non-experts (par exemple, les célébrités) jouent dans le processus d’élaboration des politiques. »

Eta S. Berner, Mark L. Graber, Overconfidence as a Cause of Diagnostic Error in Medicine, The American Journal of Medicine, 2008

Pennycook GRoss RMKoehler DJFugelsang JA, Dunning-Kruger effects in reasoning: Theoretical implications of the failure to recognize incompetence, Psychon Bull Rev. 2017

Gilles E. Gignac Marcin Zajenkowski, The Dunning-Kruger effect is (mostly) a statistical artefact: Valid approaches to testing the hypothesis with individual differences data, Intelligence Volume 80, May–June 2020, https://doi.org/10.1016/j.intell.2020.101449

——–
VOIR AUSSI
– Biais de la supériorité illusoire
– Régression vers la moyenne