Produits laitiers

vegan_produits_laitiers_dellerie

TEXTE COMPLET

1 – Les animaux ne sont pas des marchandises

À ce titre, nous ne devons pas les considérer, ou considérer leurs œufs, leur lait, ou autre, comme des ressources à notre disposition. Consommer des produits d’origine animale, quels qu’ils soient et d’où qu’ils proviennent, perpétue l’idée qu’il est moralement acceptable de le faire.

2 – Une vie de souffrance et des morts inévitables

Penser que consommer des produits laitiers ne provoque la mort d’aucun animal est erroné. Comme tout mammifère, pour qu’une vache produise du lait, elle doit avoir un petit. C’est ainsi que les vaches sont inséminées de force, chaque année, pour donner naissance à un veau, qui leur sera enlevé 1 ou 2 jour(s) après sa naissance afin qu’il ne puisse pas boire le lait de sa mère.

Le veau est, à terme, envoyé à l’abattoir. Sa mère connaîtra le même sort au bout de 5 ans environ, quand elle ne sera plus assez “rentable”. Ce cycle est le même quel que soit le type d’élevage (conventionnel, bio, ou “chez le fermier du coin”).

3 – Sans la traite quotidienne, les vaches souffrent, non ?

C’est parce qu’on leur a enlevé le veau qui était censé les téter. Et aussi parce que les êtres humains, à force de manipulations génétiques, ont créé des races artificielles dites “laitières” qui produisent une quantité de lait aberrante, dans un seul but : la rentabilité.

4 – Manger des produits laitiers est inutile à notre santé

Référez-vous à la position officielle de l’Association Américaine de Diététique (composée de 100 000 nutritionnistes et diététicien·ne·s) : “les alimentations végétariennes bien conçues (y compris végétaliennes) sont bonnes pour la santé, adéquates sur le plan nutritionnel et peuvent être bénéfiques pour la prévention et le traitement de certaines maladies. [Elles] sont appropriées à tous les âges de la vie, y compris pendant la grossesse, l’allaitement, la petite enfance, l’enfance et l’adolescence, ainsi que pour les sportifs.”

5 – Vous ne savez pas comment faire autrement ?

Le plaisir gustatif n’est pas un argument valable lorsqu’il s’agit de l’exploitation et de la mort d’êtres sentients. Mais si vous ne savez pas comment remplacer les produits laitiers dans vos recettes, sachez qu’il existe des laits végétaux, crèmes végétales, margarines, fromages végétaux, etc., que l’on trouve en magasins bio ou en grandes surfaces, ou que vous pouvez faire vous-mêmes, et qui remplacent aisément les produits laitiers.

SOURCES ET INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES

► »Un veau par an nécessaire à la production » :
http://www.la-viande.fr/animal-elevage/veau/alimentation-veaux

►Pour en savoir plus sur le tarissement :
« Le tarissement est une période de repos physiologique, pendant laquelle la vache ne produit plus de lait ; il est obligatoire avant le vêlage : lactation et croissance liminale du fœtus sont concurrentielles » (https://fr.wiktionary.org/wiki/tarissement)
– https://www.lely.com/fr/farming-insights/tarissement-des-vaches-laitieres/

► Pour en savoir plus sur la sélection génétique des vaches laitières :
– http://www.inra.fr/Chercheurs-etudiants/Biologie-animale/Tous-les-dossiers/genomique-animale/revolution-pour-la-selection-des-vaches-laitieres
– http://fr.france-genetique-elevage.org/Selection-des-races-bovines.html

Position officielle de l’Association Américaine de Diététique (2016)