La laine

vegan_laine_dellerie

TEXTE COMPLET

Quel est le problème avec la laine ?

1 – Les animaux ne sont pas des marchandises

À ce titre, nous ne devons pas les considérer, ou considérer leur peau, leurs poils, leurs œufs, leur lait, ou autre, comme des ressources à notre disposition. Acheter ou utiliser des produits d’origine animale, quels qu’ils soient et d’où qu’ils proviennent, perpétue l’idée qu’il est moralement acceptable de le faire.

2 – Sans la tonte, les moutons domestiques souffrent-ils ?

Oui. La toison surabondante des moutons leur tient trop chaud en été, peut limiter leur mobilité ou les empêcher de se relever, se charge de débris divers et de parasites, retient l’humidité et peut moisir. Les agneaux peuvent même avoir du mal à trouver les tétines de leur mère, et téter par erreur des bouts de toison. La vraie question est toutefois de savoir quelle est l’origine de toutes ces souffrances.

En effet, aucun mécanisme évolutif n’aurait permis la survie d’individus susceptibles de connaître de tels problèmes à cause d’une toison trop abondante. Si les moutons actuels sont revêtus d’une toison aussi importante, c’est parce qu’ils ont été sélectionnés artificiellement pour cela ; comme les autres races d’animaux domestiques. À l’instar des vaches dites “laitières”, qui ont été sélectionnées pour produire une grande quantité de lait, ou des chevaux sélectionnés pour leurs aptitudes à la course, par exemple, les moutons ont eux aussi été l’objet de sélections génétiques, provoquant une production de laine qui compromet leur santé et leur survie, si elle n’est pas contrôlée par les êtres humains.

3 – Quels sont les produits à éviter ou à privilégier ?

Le terme “laine” peut désigner une fibre obtenue à partir de l’exploitation de nombreuses espèces : alpaga, angora, cachemire, chameau, guanaco, mérinos, mohair, pashmînâ, vigogne, yack… Il existe aujourd’hui un grand nombre de fibres végétales ou synthétiques (souvent produites à partir de matériaux recyclés) aux performances -notamment thermiques- égales ou supérieures à celles des fibres d’origine animale.

4 – Ne puis-je pas adopter un mouton et vivre avec lui ?

Bien sûr que si, par exemple dans le cadre d’un sauvetage.
À condition :
– Que vous ne l’ayez pas acheté (on ne fait pas commerce des êtres sentients) ;
– Que ce mouton ne soit pas utilisé de quelque manière que ce soit (ni lui, ni sa laine) ;
– Que ce mouton bénéficie d’un maximum d’espace pour vivre, de compagnie pour éviter l’ennui, d’un abri, et de tous les soins qui s’imposent, y compris d’une tonte adaptée et soignée, à l’issue de laquelle la laine ne sera pas utilisée pour des besoins humains. La laine peut être laissée à disposition des oiseaux ou des petits mammifères pour faire leur nid ou se construire un abri, ou mise au compost.

Les animaux ne nous appartiennent pas. Nous devons refuser leur exploitation et leur mise à mort.